7 février 2019 – Réunion Région – SNCF – Bombardier – élus – collectif des usagers

Ce matin, réunion de travail matinale avec Valérie Pécresse, Stéphane Beaudet (vice président transports à la Région), Alain Krakovitch (DG de Transilien), SNCF Réseau, Bombardier (constructeur des Regio2N), la députée Valérie Lacroute, le président du département Patrick Septiers ainsi que de nombreux élus signataires de notre courrier ! Cédric représentait le Collectif à cette occasion.

Résumé en quelques mots :

  • Île de France Mobilités et la Présidente de Région ont exprimé leur mécontentement face à la situation inadmissible sur notre ligne. L’interruption du trafic par un train de fret au même moment illustre malheureusement notre quotidien.
  • Île de France Mobilités est favorable à l’inscription du terrier de Bercy dans les investissements prioritaires (pour désengorger la gare de Lyon) mais aussi à l’interdiction des frets en IDF en heure de pointe même lorsqu’ils sont en retard (c’est le cas de ce matin)
  • 12 rames Regio2N sont aujourd’hui HS sur les 32 livrées (la SNCF a refusé les rames 33 et 34 sur les 42 prévues tant que la fiabilité n’était pas éprouvée). Bombardier a dit avoir mis en place un plan 0 défaut. Le Collectif s’est étonné qu’un tel plan n’ait pas été mis en place AVANT sachant l’investissement conséquent que cela représentait pour IDFM (600M€). Bombardier a dit qu’en termes réputation ils avaient déjà été affectés par la situation. Au Collectif on trouve au contraire que vu les problèmes rencontrés (portes, pantographes, ordinateur de bord) qui n’auraient jamais dû exister , on a été très (trop) gentils. On va donc rencontrer Bombardier prochainement pour leur dire ce qu’on pense des trains livrés jusqu’à présent !

Anecdote : le train de 8h43 à Nemours était retardé vu le bazar. On a donc demandé à M. Krakovitch à quelle heure il allait partir car l’application affichait juste RETARDÉ. Réponse : 9h10. Pas de bol il est parti à 9h05. On a donc loupé le train et on circule dans le 9h35 qui arrive seulement à Moret …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *